e
Date de publication
16 .nov..2020

RadiMax – Des racines plus profondes pour une meilleure croissance et plus de tolérance au stress.

La croissance des plantes fait face à de grands défis d'avenir. Le changement climatique a déjà un effet sur les espaces verts et tous les espaces engazonnés. Le besoin de variétés à gazon robustes et résistantes à la sécheresse n'a jamais été aussi grand.

Les gazons face au changement climatique

Pour atténuer les effets du changement climatique, les scientifiques et les sélectionneurs travaillent sur le dévelopement de nouvelles variétés à gazon aux racines plus profondes qui résisteront mieux à la sécheresse et à la chaleur de plus en plus fréquentes. Un projet et une installation de recherche uniques en leur genre, nommés RadiMax, ont démarré en 2016. RadiMax est issu de la coopération entre DLF, trois universités danoises et trois autres partenaires. Le projet RadiMax se base sur une installation d'observation des racines installé à l'Université de Copenhague et un système informatique haute performance à l'Université d'Aarhus (Danemark).

Les avantages des graminées résistantes à la sécheresse sont nombreux. Christian Sig Jensen, responsable de la R&D chez DLF, explique : « Aujourd'hui, nous disposons d'un solide portefeuille de variétés à gazon tolérantes à la sécheresse et en utilisant l'installation RadiMax, nous sommes en mesure de le rendre encore plus performant à l'avenir. »

Qu'est-ce que RadiMax ?

L'installation RadiMax se compose de quatre fosses en forme de V, chacune d'une profondeur de trois mètres. Les plantes qui poussent à la surface des fosses remplies de sol reçoivent une irrigation par le bas uniquement. Des protections aériennes mobiles garantissent que les cultures ne reçoivent pas de pluie pendant toute la durée des essais. Chaque fosse a une capacité d'accueil de plantes de 150 × 10 mètres. Les plantes qui poussent au milieu d'une fosse doivent s'enraciner jusqu'à trois mètres de profondeur pour atteindre l'eau. « En mesurant la biomasse au-dessus du sol, nous obtenons une très bonne indication sur le système racinaire en-dessous », explique Christian S. Jensen.

L'installation est également équipée de tubes en plexiglas qui descendent sous chaque rangée de plantes. Des caméras multispectrales installées dans ces tubes peuvent alors enregistrer la croissance des racines à divers points pendant la croissance et pendant le stress. « Cette information nous dit à quelle vitesse chaque lignée de sélection variétale s'établira après le semis et comment elle réagira à la sécheresse », complète Christian S. Jensen.

Tout le matériel végétal observé dans l'installation RadiMax sera soumis à un profil ADN. Les résultats du dépistage et les profils ADN seront ensuite analysés au niveau de la grappe informatique pour générer des modèles de sélection que les sélectionneurs utiliseront pour prédire la profondeur d'enracinement du nouveau matériel de sélection variétale.

Chez DLF, nous avons utilisé l'installation RadiMax pour identifier les variétés de chaque espèce les plus résistantes à la sécheresse. RadiMax nous a déjà permis de mieux comprendre les variétés et les espèces à gazon déjà disponibles sur le marché. C'est une connaissance vitale que nous pouvons maintenant utiliser pour développer encore plus efficacement des gazon à l'enracinement plus profond et plus tolérants au sec.