e
Date de publication
15 .avr..2021

Des racines solides face à la sécheresse

Nos chercheurs ont acquis de nouvelles connaissances sur l'architecture racinaire des graminées. DLF est désormais en mesure de fournir aux clients des conseils vérifiés lorsqu'ils demandent les espèces et les variétés les plus tolérantes à la sécheresse.

A la racine de la science

La sélection variétale pour développer l'architecture racinaire n'est pas une tâche facile. En fait, il est assez difficile d’avoir un bon aperçu de ce qui se passe au plus profond du sol et d’obtenir ces informations pour un grand nombre de plantes.
Du moins jusqu'à maintenant... En collaboration avec l’université de Copenhague, DLF a testé différentes variétés de graminées pour observer l'appareil racinaire des plantes, la masse et la profondeur des racines, en utilisant l’installation de criblage des racines la plus avancée au monde : RadiMax. Cette installation permet photographier les racines jusqu'à 3 m de profondeur, afin de savoir comment elles fonctionnent dans des conditions de sécheresse, sous pluviométrie contrôlée.

« Nos sélectionneurs obtiennent des informations uniques sur l'architecture des racines et sont capables d'identifier et de sélectionner les candidats avec la croissance racinaire la plus rapide, les racines les plus profondes et la masse racinaire la plus élevée. Ils ont déjà identifié un certain nombre de variétés comme étant le premier choix lorsque la tolérance à la sécheresse est importante », déclare Christian S. Jensen, scientifique senior et responsable des biotechnologies chez DLF.

« En combinant les données de RadiMax avec ce que nous savons déjà de nos autres activités de R&D, nous pouvons développer de nouvelles lignées de sélection pour améliorer encore la tolérance à la sécheresse de nos nouvelles variétés à gazon. À ce jour, nous avons pu vérifier que la masse racinaire de notre espèce fourragère Ryegrass PLUS et de nos variétés de gazon professionnel 4turf est supérieure à l'espèce de ray-grass standard », déclare Christian S. Jensen, responsable de sélection et R&D.
Actuellement, la masse des racines, leur profondeur et l'architecture des racines ne sont récompensées par aucun test à valeur officielle dans le système d'évaluation européen. DLF estime qu'il est néanmoins essentiel de poursuivre l'objectif de mettre sur le marché des variétés tolérantes à la sécheresse au profit des agriculteurs et des gestionnaires de gazons professionnels.

Agir face à la sécheresse printanière

Avec l'évolution des conditions climatiques, la sécheresse printanière précoce et prolongée est de plus en plus fréquente. Dans de nombreux cas, cela affectera gravement les cultures fourragères et la performance du gazon, notamment les semis. L'année 2020 n'a pas fait exception. Pour la sixième fois consécutive, les régions du nord et du centre de l'Europe ont été, à des degrés divers, frappées par la sécheresse printanière et du début de l'été. Pendant toutes ces années, la sécheresse a eu des conséquences économiques pour les producteurs de graminées fourragères et les gestionnaires de gazons. Les cultures agricoles semées au printemps ont été exposées en 2020 et ont eu des difficultés à germer, et les cultures établies les années précédentes ont été retardées au milieu d'une période de croissance exponentielle.

Sur les pelouses, les conséquences étaient une mauvaise apparence visuelle, plus de réparations et moins d'heures de jeu.

Le phénomène n'est plus discutable. Nous ferions mieux de nous habituer à la probabilité que la sécheresse printanière soit la règle plutôt que l’exception !

Ainsi - lorsqu'un agriculteur ou un gérant de pelouse demande des variétés tolérantes à la sécheresse dans le sac de semences - DLF est en mesure de le fournir - ce sont des variétés vérifiées par RadiMax.

Tolérance au sec des gazons, cliquez ici pour en savoir plus sur RadiMax.